Carrière dans la justice : le métier de l’administrateur judiciaire

Mar 08, 17 Carrière dans la justice : le métier de l’administrateur judiciaire

Vous êtes du milieu de la justice ? Vous faites des études en droits ? Vous cherchez à vous spécialiser dans un domaine précis ? L’administration judiciaire ne vous dit rien ? Alors, voici un petit zoom sur le métier de l’administrateur judiciaire, ses responsabilités, ses missions et les compétences requises pour l’exercer.

Qu’est-ce qu’un administrateur judiciaire ?

Vous avez certainement entendu parler de Philippe Jeannerot, l’un des plus connus des administrateurs judiciaires de France. Techniquement, il s’agit d’un auxiliaire de justice mandaté par un tribunal de commerce. Il intervient dans le cas où une entreprise fait objet d’une procédure de redressement judiciaire ou de sauvegarde.

Ses missions consistent à assister, dans un premier temps, les dirigeants de l’entreprise en difficulté dans la prise de décision favorable au maintien de ses activités. Toutefois, selon la gravité de la situation, l’administrateur peut prendre la place des dirigeants et agir seul afin de trouver des solutions qui assurent la sauvegarde de l’entité.

Ainsi, l’administrateur judiciaire agit comme un mandataire ou conciliateur de l’entreprise en difficulté dans le but de la prévenir contre l’endettement et le risque de liquidation. Il doit avoir la relance de ses activités comme objectif principal en étant un médiateur, voire négociateur, entre l’entreprise et ses principaux partenaires (fournisseurs, clients, banques, créanciers, l’Etat, etc.).

Le diagnostic de l’entreprise

Pour exercer son travail convenablement, l’administrateur judiciaire procède d’abord à un diagnostic de la santé économique et sociale de l’entreprise : il doit analyser les faiblesses et causes des difficultés, puis proposer soit un plan de continuation, soit un plan de cession des activités. Son pouvoir de décision peut s’étendre également si les dirigeants de l’entreprise sont absents.

Après la phase du diagnostic et l’identification des solutions adéquates, le gestionnaire judiciaire doit représenter l’entité devant le tribunal de commerce dans une audience publique ou devant la chambre de conseil.

Ce qu’il faut avoir pour devenir administrateur judiciaire

Le métier d’administration judiciaire sort du cadre de la simple formation académique ou professionnelle. En effet, mise à part le diplôme en droit, économie ou gestion et celui de la comptabilité qu’il faut les avoir – avec un examen d’accès au stage professionnel -, l’administrateur judiciaire devra avoir des qualités dans la communication. Il doit se montrer tacite et diplomatique pour réussir les différentes négociations qu’il va mener, comme le fait Philippe Jeannerot pour le compte de son cabinet Philippe Jeannerot & Associés, et posséder da la rigueur et de l’éthique nécessaire pour être à la hauteur de la responsabilité où il décidera du sort des entreprises à sa charge.